Oops! It appears that you have disabled your Javascript. In order for you to see this page as it is meant to appear, we ask that you please re-enable your Javascript!

La Calypso, le samedi 14 mars 2015

 

La Calypso

La Calypso dans le port de Concarneau.

Face à l’intérêt de l’ensemble des médias, ces derniers jours, sur le sort de la Calypso, j’ai décidé de publier les dernières photos de ce navire. Et je peux constater qu’il y a foule devant le hangar. Ces 2 derniers jours, j’ai aussi remarqué beaucoup de mouvement près du hangar (avec du nettoyage et du rangement qui indique qu’il va très bientôt y avoir du mouvement). Comme vous pouvez le voir sur les photos, rien n’est affiché concernant l’avenir de la Calypso. Retrouver ci-dessous les versions du chantier Piriou puis la note affichée sur le site de la fondation Cousteau.

Le chantier Piriou :

Le chantier naval Piriou de Concarneau annonce qu’il va lancer la procédure de saisie-vente de la Calypso, l’emblématique bateau du commandant Cousteau, dès lundi 16 mars 2015.

Par communiqué, le groupe Piriou explique : « La date-limite du 12 mars 2015 fixée par la cour d’appel de Rennes, avant laquelle l’Equipe Cousteau devait solder sa créance de plus de 300.000 Euros, et surtout retirer la Calypso du bâtiment de Piriou Naval Services, est désormais passée. L’Equipe Cousteau n’a pas pris de mesures concrètes et significatives laissant penser à Piriou qu’elle avait la volonté d’exécuter l’arrêt de la cour d’appel de Rennes. En conséquence et conformément à ce qui a été précédemment annoncé, Piriou va faire délivrer à l’Equipe Cousteau, dès lundi, un commandement de saisie-vente, qui débouchera sur une vente aux enchères de la Calypso ».

Et Pascal Piriou, P-DG du chantier naval, d’ajouter : « Nous allons faire le nécessaire pour avoir légalement les mains libres et trouver la meilleure solution qui nous permettra à la fois de recouvrer la somme qui nous est due, de libérer nos locaux, mais également, je l’espère profondément, de donner à la Calypso un avenir digne de sa légende« .


L’Equipe Cousteau :

Face à l’intérêt des médias sur le sort de notre mythique navire, l’Equipe Cousteau tiens à apporter les précisions suivantes :
Nous ne commentons pas les actions et discours de Mr Piriou.

De nombreux articles de presse relaient des informations erronées sur l’état actuel du bateau : la charpente exposée de Calypso est par exemple montrée sur de nombreuses images dans les médias. Précisons qu’elle est faite de bois neuf qui a été enduit pour la protéger et non de rouille comme cela a été mentionné. De nombreux éléments historiques et d’accastillage sont par ailleurs protégés dans nos hangars. La pièce en bois détériorée (le vieux faux nez de la Calypso) est celle d’origine mais le nouveau “faux nez” de Calypso se trouve à l’abri de même que 2 cloisons étanches neuves.

Nous sommes touchés par l’intérêt que suscite notre navire et rassurés de constater que la Calypso est encore un symbole important pour tous. Equipe Cousteau est sereine, confiante et communiquera le moment venu les informations relatives à un futur positif pour la Calypso. Rien de négatif n’arrivera à ce bateau.

Sources :

Le Télégramme – Plus d’information sur https://www.letelegramme.fr (clic).

Cousteau.org – Plus d’information sur http://www.cousteau.org (clic).

Les photos sont prises le samedi 14 mars 2015.
Je rappel que ce blog se veut le plus neutre possible. Les commentaires sont libres et ne sont, en aucun cas, sensurés. Libre à vous de laisser ou non un commentaire. Et je vous invite à lire les commentaires (à découvrir dans la colonne de droite).
Sylvain.

Cliquez sur les photos pour agrandir.

La Calypso

 

La Calypso

 

La Calypso

 

La Calypso

 

La Calypso

 

La Calypso

 

La Calypso

 

La Calypso

 

2 Comments

  • Rochelsenior 15 mars 2015 at 8 h 11 min

    Toujours la même attitude inconsistante et irresponsable : immobilisme, conflits, silence, puis le jour où il devient obligatoire d’agir (par voie de justice), des mots vides de sens et de contenu, des incantations gratuites…
    De plus, l’arlésienne au bonnet rouge (eh oui, on ne la voit que pour parader et faire des photos lorsque le bateau change de port !) est en train de se trouver un nouveau pigeon… Il serait brestois celui-là, petit artisan mais grand spécialiste du bois… Dans les mois qui vont suivre, il pourrait bien découvrir à son tour ce que sont des chèques en bois… avant de voir plus tard le bateau déménager à la cloche de bois… Petit conseil ; soyez ultra vigilant Monsieur Mauffret avant de vous engager !…
    Si, parait-il, « rien de négatif n’arrivera à ce bateau », il se pourrait fort bien que ce soit vous qui soyez bientôt dans le négatif et qu’après le bonnet du Commandant, ce soit vos comptes qui virent au rouge…

    Reply
  • Michel du vert-galant 14 mars 2015 at 22 h 53 min

    Un très grand Merci, Sylvain pour ces magnifiques photographies qui sont avant tout, un témoignage émouvant.
    Cela fait au moins 6 ans que le squelette de l’étrave de la Calypso est « à tous vents », la charpente interne n’est pas originellement conçue pour supporter une telle exposition sans dommages.. Si elle avait laissé Piriou travailler, il y a longtemps que l’avant aurait été reconstruite.
    Et là, je cite:
    « Précisons qu’elle est faite de bois neuf qui a été enduit pour la protéger et non de rouille comme cela a été mentionné. » fin de citation.
    La personne qui a écrit cette phrase confond les superstructures en acier que l’on voit à gauche, avec la charpente en bois, ça ne rouille pas le bois!
    C’est bien connu….
    « Rien de négatif n’arrivera à ce bateau » Qu’elle dit, c’est la première fois en 19 ans que j’y crois, si bien entendu, la Calypso change de propriétaire.

    Reply

Leave a Comment